Accès rapide

Le salon Cfia Maroc

Près de 250 exposants sur 3 700 m²
4 000 visiteurs attendus à Casablanca
les 27, 28 et 29 septembre 2016

/// Présentation

 

L’agroalimentaire au Maroc

 

Les IAA représentent près de 30 % de la production industrielle totale du Maroc.
La production marocaine représente plus de 142 milliards de DH (près de 13Mds€,
dont 14% destinée à l’export en 2013. Le secteur englobait 94 763 emplois en 2002. Aujourd’hui il en compte plus de 143 000 et représente 25% des emplois industriels.
2 600 opérateurs (importateurs et exportateurs) œuvrent pour le secteur en 2014 contre 1910 en 2007. Le secteur affiche à l’export 22 milliards de dirhams en 2014 (2 Mds€), soit 11,2% des exportations marocaines et 0,3% de la part de marché mondiale.
Les mollusques, les fruits rouges et la tomate fraîche portent la croissance du secteur.

 

L’UE reste le principal marché de cette industrie (Source : lavieeco.com).
Trois régions jouent un rôle clé puisqu’elles contribuent aux deux tiers des exportations de la filière : Souss-Massa-Darâa (23,4%), Laâyoune-Boujdour-Sakia-Lhamra, Guelmim-Essemara, Oued-ed-Dahab-Lagouira (23,7%), et enfin Tanger-Tétouan (15,2%).
(Sources : Office des Changes – agrimaroc.ma).

 

Un récent contrat programme, via un modèle d’intégration, va d’amont en aval, faciliter le développement de l’industrie agroalimentaire conformément aux objectifs du Plan Maroc Vert. Cette démarche qui s’articule autour d’une grande synergie entre les départements de l’agriculture est tout à fait bénéfique pour le secteur.

20151224 Cfia maroc - photo présentation salon

 

 

 

 

Exemple, l’intégration de la filière sucrière aujourd’hui permet non seulement à
plus de 80 000 agriculteurs d’améliorer leurs revenus mais aussi de dynamiser
la compétitivité et se positionner à l’international. Ce modèle devrait s’étendre
à d’autres filières, notamment celles des viandes et du lait (Source : lavieeco.com).